LA DIVINATION DANS TOUS SES ÉTATS

Hier j’observais, rêveuse, mon fils en train de jouer dans la nature et je me faisais la réflexion que si je mourrais demain, je ne saurai jamais quel adulte il deviendrait. Et tandis qu’il arrachait des ailes de mouche à une mouche, cette pensée m’a mis une boule d’angoisse (oui, période de pandémie mondiale oblige, je ne vois pas pourquoi je serais la seule à faire tourner les serviettes en dansant le charleston… ) Mais je me suis surprise à penser que si quelqu’un était capable de lire l’avenir et de prédire quelle trajectoire il suivrait en tant qu’adulte, je partirais plus sereine dans l’autre monde.

Cela dit, je n’ai rien inventé, le sujet de la connaissance de l’avenir est ancestral. Cro-magnon devait déjà essayer de lire l’avenir dans la laine du mammouth laineux. Et s’il est de bon ton de conserver un scepticisme de façade face aux diseuses et diseurs de bonne aventure, n’oublions pas qu’un·e français·e sur trois a déjà consulté un ou une voyant·e. C’est marrant d’ailleurs, on dit « consulter » une voyante comme on dit « consulter » un médecin. Et la voyante reçoit, à l’instar de la docteure, dans un  « cabinet » de voyance. C’est sans doute que, dans un cas comme dans l’autre, il faille être un peu malade pour aller voir ces gens-là…

Et je confesse être cette française sur trois. Puisque, oui, je suis allée consulter. D’ailleurs je n’ai pas à en rougir, il est de notoriété publique et parfaitement accepté que certains hommes politiques aient leur voyante attitrée. Aux États-Unis ils se font désormais appeler les coachs intuitifs. En ce qui me concerne, je ne suis pas coach intuitif mais je pressens l’arnaque quand même !

Mais soyons honnêtes, qui ça n’a jamais titillé de consulter une voyante pour savoir s’il allait enfin rencontrer l’âme sœur ? Et une fois l’âme sœur rencontrée, continuons à être honnêtes, qui ça n’a jamais titillé de vouloir savoir s’il ou elle était cocu·e ou non ? Et quand vous apprenez que la femme de votre amant est atteinte d’une leucémie, soyons honnêtes jusqu’au bout, qui ne trouverait pas légitime d’emmener la photo de la concurrente affaiblie en consultation pour savoir si la maladie va l’emporter rapidement ou non ? Ne prenez pas cet air offusqué, ça arrive plus souvent qu’on ne le pense… Même si toi, évidemment, tu ne ferais jamais ça…

Mais la consultation peut également être l’occasion de résoudre un problème avec quelqu’un de décédé… Si, si ! Je t’assure ! Exemple : « Papy tu m’a déshérité·e parce que je t’ai mis en Ehpad et que je ne t’ai rendu visite dans ton mouroir qu’une fois en cinq ans mais maintenant que tu es mort, ne crois-tu pas que l’on pourrait enterrer la hache de guerre et revenir sur les termes exacts de ton testament ? S’il te plait papy. Alors ? Qu’est-ce qu’il dit ? »

Cela dit, pour répondre à vos angoisses de destinée dans le monde des vivants, j’ai mis la main, au cours de mes recherches, sur une méthode simple à appliquer chez vous et relativement sans danger. Son nom : la crommyomancie. Alors la crommyomancie qu’est-ce que c’est ? « Mancie » c’est pour « divination » et « crommyo » pour « oignons ». Donc, tu poses une questions fermée genre « la crommyomancie est-elle une pratique fiable ? » Tu te munis de deux oignons. Sur l’un tu écris OUI sur l’autre tu écris NON. Et tu attends. Le premier oignon qui germe te donne la réponse. Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas comme ça qu’ils gèrent la pandémie au gouvernement : 

– Alors on confine ou pas ? Qu’est-ce qu’ils disent les oignons? 

– Je sais pas chef, ça n’a pas encore germé. 

– Mais c’est quoi cette odeur ? 

– Je crois que les oignons pourrissent chef ! 

– Ah bon ? Et ça veut dire quoi ?

– Ça on ne sait pas, chef ! Faut qu’on réunisse le conseil scientifique.

– Mais alors qu’est ce que je dis moi jeudi ? 

– Vous dîtes qu’on réfléchit à ce qu’on aurait dû dire jeudi dernier, chef.

– Parfait ! Mais arrêtez de chialer, c’est pénible !

– C’est pas moi, chef, c’est les oignons !

Après, si tu es trop sensible du liquide lacrymal et que tu refuses de porter des lunettes de piscine ou un masque de plongée à la maison, pour éviter de larmoyer tout l’été en attendant que la prophétie oignonesque livre son verdict, tu peux toujours te tourner vers l’asperge et sa représentante unique au monde, j’ai nommé : l’aspergomancienne. Jemima de son petit nom. Alors Jemima, son trip à elle, c’est de balancer des asperges en l’air et en fonction de comment elles lui retombent sur la tronche, ou non, elle te prédit l’avenir. La seule chose que l’on sait sur Jemima, c’est qu’une fois l’an elle va à la grande fête de l’asperge. Se faire, j’imagine, de nouvelles amies asperges qui auraient envie de s’envoyer en l’air. 

Et si tu n’es ni oignon ni asperge, tu te laisseras peut-être séduire par la pissomancie. Non ce n’est pas l’action de jeter en l’air ton pipi. Mais si tu veux tester de nouvelles pratiques, je ne t’en empêche évidemment pas. Je te conseillerais juste de, peut-être, tester dehors au début… Alors « mancie » on l’a vu c’est pour « divination » et « pisso » pour « pois secs ». Avec la pissomancie, tu jetteras donc des pois secs en l’air. À poil dans ton jardin ou pas, libre à toi d’être inventive ! 

Et enfin si tu n’es ni légumes frais ni légumes secs , tu pourras te tourner vers l’acutomancie… C’est à dire que tu jettes des aiguilles en l’air et s’il y en a une qui te retombe dans l’œil tu peux dire avec quasi certitude que tu vas perdre un œil. 

Car si l’on a souvent l’image de la voyante tirant les cartes et portant un turban ornementé d’une fausse pierre précieuse ainsi que des bagouses plein les doigts, l’art divinatoire est riche en supports divers et variés permettant aux médiums d’exercer leurs dons. Il faut noter que certaines pratiques ne nécessitent aucun investissement dans aucun support puisqu’on peut vous demander, à vous le consultant, de venir avec votre propre support. Comme c’est le cas pour la scatomancie par exemple. Donc « mancie », je l’ai déjà expliqué, c’est pour « divination » et « scato »… Bah… C’est pour « sca(ca)to »… Non ce n’est pas une invention de ma part, tu peux aller vérifier ! En matière (fécale) d’originalité, l’art divinatoire n’est pas en reste. La scatomancie, donc ! J’explique ou pas ? Allez j’explique ! Le concept est simple : tu vas chier chez ton voyant, et il te dit qui tu es. En soupesant, reniflant et triturant ton caca. Devant tes yeux ébahis et tes narines contrites… Selon que tu es plutôt petites crottes à la queue leu ou leu qui restent en surface ou gros étron granuleux qui colle et qui coule, selon que tu fais caca en mode cigare bien droit ou plutôt en banane trop mûre, le voyant te prédis une rencontre avec une belle rousse, une promotion au travail, ou un voyage à venir.

À quand le voyant qui pose ton excrément sur une assiette, se jette la tête dedans et interprète les traces laissées par son visage ? 

Toujours est-il que pour ce type de consultation, si tu es du genre constipé·e, prévois de dormir sur place au cas où. Et un jus de pruneaux. Histoire de ne pas y passer la semaine non plus… Car on te connait, quand tu n’es pas chez toi, tu n’arrives pas à faire caca. (Si tu aimes les histoires de caca : clique-là !)

Mais sens-toi libre de déféquer mou car si tu as la chiasse, sache que c’est bien mieux. Parce que, tous les scatomanciens te le diront, plus l’odeur est forte plus la prédiction est précise.

Le seul bémol au développement de cette activité serait un possible soulèvement du corps médical. Et pour être exacte je crains un soulèvement des proctologues et autres coprologues en particulier. Pour concurrence déloyale. Car eux aussi analysent tes selles pour essayer de deviner si tu vas mourir d’un cancer du côlon… Et en matière de cancer leurs projections tiennent souvent de la boule de cristal. Je me demande si finalement les scatomanciens ne seraient pas juste des médecins qui n’auraient pas réussi à obtenir leur diplôme ! 

Mais si là encore tu ne te sens pas prêt·e à aller exposer ton étron à un inconnu, pour une grosse poignée de dollars et un billet d’avion direction les États-Unis, tu peux aller te faire déchiffrer le cul lors d’une séance de rumpologie ! En effet, de même que notre visage en dit long sur notre personnalité, notre croupe (ta « rump » in english) cacherait les clés de notre être tout entier. Ta fesse gauche dissimulerait les secrets de ton passé tandis que ta fesse droite abriterait les mystères de ton avenir. Ta raie nous éclairerait sur ta carrière. Le poil à la fesse serait le signe que tu serais drôle mais aussi que tu aurais des difficultés sexuelles (ce qui expliquerait que tu as développé le sens de l’humour…) L’ambassadrice, jusqu’à peu, de la discipline était la très célèbre Jackie Stallone. Paix à son âme évidemment à cette femme mais sache que, pour prouver la pertinence de sa pratique, elle a prétendu prédire le résultat des élections présidentielles et des Oscars en lisant dans le cul de ses deux chiens… C’est dire le professionnalisme de la dame !

Néanmoins si tu es un peu pudique du derrière, mais que tu tiens quand même à te faire analyser la fesse, il te suffira désormais d’envoyer une photo par mail à ton ou ta rumpologue préféré·e. Une photo de tes fesses, cela va de soi, ne fait pas l’idiot·e !

Ces pratiques mêlant tradition et modernité se ré-inventent sans cesse pour séduire de nouveaux clients. Et la représentante en France de cette évolution est cette dame qui lit dans les boules. La phrase est finie, oui. Dans la plus pure tradition des diseuses de bonne aventure lisant l’avenir dans des boules de cristal, cette fameuse dame a fait abstraction du coté cristal pour se concentrer exclusivement sur le coté boules. Du monsieur. Qui est invité à se foutre à poil puis à simuler les mouvements de l’acte sexuel avant de se faire tripoter allègrement la nouille. Ça ne vous rappelle rien ? Une petite camionnette sur le bord de la route peut-être ? Sauf qu’ici, le monsieur est prié de ne pas bander parce que sinon ça brouille les prédictions. Un sexe mollement avachi en dit plus long qu’un membre fièrement turgescent. Point. Bienvenue en phallomancie ! 

Pratique qui nous vient d’Inde et du Tibet. Certains d’entre vous seront certainement ravis d’apprendre que là-bas, être suréquipé ne vaudrait rien de bon. Comprendre que si vous êtes accroupis et que votre sexe traine par terre, c’est trop ! Vous risquez de vous attirer la défaveur du destin. Effectivement si vous laissez traîner votre sexe n’importe où, je veux bien croire qu’il va vous arriver des bricoles. Non, côté longueur de l’engin, il ne doit pas excéder la largeur de six doigts si vous voulez connaître la richesse. Les doigts de qui ? L’histoire ne le dit pas. 

Cela dit, la phallomancie est une activité à laquelle je crois dur comme fer puisque mon mec pratique avec brio, une activité très proche : la chattomancie. Une séance nécessite les doigts du monsieur pour lire l’avenir et la chatte de la dame comme support. Je vous situe un court échange lors d’une session :

Moi : et là qu’est-ce que tu vois ?

Lui : je vois que que tu vas jouir…

Moi : ah bon ? 

Lui : oui

Moi : Ah ouiiiiiiiiiiiiii !

Fin du dialogue. Prophétie réalisée.

C’est pourquoi et avant de nous quitter, je ne résiste pas au bonheur de partager avec vous l’horoscope « astro-phallo » de la semaine qui pourrait ressembler à ça :

« Bonjour et bienvenue à tous les membres ! Ici Rachel et sans plus attendre, je vous livre la tendance phallo-love de la semaine :

Pour les Chibres Tordus vers la gauche : cette semaine vous vous sentirez particulièrement mou alors ne vous laissez pas aller et sortez de votre coquille. Les célibataires, pourquoi ne pas vous tourner vers le bénévolat ? Si vous êtes en couple, pourquoi ne pas vous tourner ?

Les Queues Courtes et Aplaties : vous construisez vos propres barrages. Alors laissez les tensions de côté et pensez à jouer au ping-pong. Si vous êtes célibataire, apprêtez-vous à compter les points.

Les Verges Longues et Fines : cette semaine vous aurez le sentiment d’un grand vide autour de vous. En couple, vous avez l’impression de chercher votre partenaire sans jamais réussir à le toucher. Célibataire, ne cherchez plus. Vous ne trouverez pas.

Les Petites Bites : comme d’habitude : faîtes-la rire ! 

Pas d’inquiétude cette semaine pour les Nouilles Informes : la lune entre dans le sagittaire. Que vous soyez en couple ou célibataire, ça ne changera rien pour vous mais vous pouvez regarder si vous vous lavez bien les mains après.

Les Organes Longs et Épais : en couple, vous vous sentirez à l’étroit. Célibataire, vous aurez du mal à trouver une partenaire à votre taille. 

Et enfin, je vous laisse avec le signe phallo-love de la semaine, le Zob Court et Large : cette semaine réjouissez-vous les zobs courts et larges, de belles rencontres inattendues en perspective ! Alors fini la déprime ! Mon conseil : redressez-vous ! 

C’était Rachel pour l’horoscope phallo-love ! Pour des prédictions plus précises et personnalisées prenez vos bourses à deux mains et retrouvez-moi à mon cabinet tous les jours de la semaine… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s