TOUT SAVOIR POUR LA TROMPER DISCRÈTEMENT PENDANT QU’ELLE S’OCCUPE DES ENFANTS

Tout savoir pour la tromper discrètement.

J’ai déjà parlé de ce fascinant coach en séduction qui nous a pondu un élégant article avec les « cinq conseils pour faire rire une fille » mais je n’ai pas abordé en détails cet autre palpitant papier sur les « sept façons de la tromper discrètement » quasiment chié pourrait-on dire par le même brillant auteur.

« Sept façons de la tromper discrètement »… Discrètement qui, dans ce cadre-là, signifie « sans se faire gauler ». 

Quand certain·es ré-inventent les relations amoureuses et s’épanouissent dans des couples libres, le libertinage et le polyamour, d’autres prônent encore de « la tromper discrètement ». Comme si ces messieurs étaient d’éternels ados cachottiers qui essayaient d’échapper à des parents trop intrusifs.

Ce n’est donc pas « discrètement » parce que dans ton couple tu as clairement abordé la question et que ta compagne et toi êtes ok sur des relations sexuelles « en dehors du couple » à condition de respecter deux, trois règles de base du style « que les ébats n’aient pas lieu chez vous et à fortiori pas dans le lit dans lequel vous jouez également à touche-pipi, pas de string qui traine dans des poches de jean, pas de selfie sur les réseaux sociaux la bite à l’air et la chatte en bataille. » Discrètement quoi ! Et pareil pour la dame : « pas de sexto à trois heures du mat de l’amant enfiévré, pas de capote qui traine au fond du frigo parce que grosse fringale après l’amour et la tête ailleurs, pas avec le meilleur pote, ni le frangin, ni le papa évidemment… » Discrètement quoi !

Non. Dans le cadre de l’article « la tromper discrètement », il est posé comme postulat de départ que la dame, élevée dans le mythe du Prince Charmant et l’ayant rencontré en la personne de ce type exquis qui googelise « comment la tromper discrètement » une fois qu’elle est couchée… Parce que oui, il est 22h00, et elle s’est endormie comme un loir qu’on aurait assommé à grands coups de barre à mines. Parce qu’après avoir bosser toute la journée, avoir fait faire les devoirs aux deux gamins, avoir pris rendez-vous chez le dentiste pour l’aîné et avoir acheté des nouvelles chaussures crampons pour le match de dimanche prochain à la petite dernière, avoir fait tourner deux machines, avoir préparer à manger et s’être décoloré la moustache suite à une réflexion désobligeante d’un collègue de bureau qui sentait le poireau, la dame s’est endormie un peu rapidement, c’est vrai.
Il est donc posé comme postulat de départ, disais-je, que la fameuse dame à la moustache désormais décolorée, ayant rencontré le Prince Charmant, elle, reste fidèle. En même temps, où trouverait-elle le temps pour la gaudriole ? Déjà qu’elle a à peine le temps d’aller faire caca…

Chacun fait ce qu’il veut, nous sommes bien d’accord, je ne fais pas la morale, je me contrefous de la façon dont ma voisine envisage la fidélité ou l’infidélité MAIS donner publiquement des conseils pour tromper sa conjointe et en faire son fond de commerce me parait quelque peu disgusting… Je répète que je ne juge pas les hommes (parce que l’article en question s’adresse exclusivement aux hommes) qui trompent leur conjointe. Même si je trouve ça un peu malheureux que ces hommes en question ne soient pas tombés amoureux de femmes qui partageraient avec eux la même valeur de la fidélité… Mais peut-être que ce qui marche dans un sens (tromper) ne marche pas dans l’autre (être trompé), qui sait ?

Nonobstant je m’interroge sérieusement sur la pertinence de la « réflexion » du coach en séduction qui trouve judicieux de donner des conseils pour tromper. Étape 1 du coaching : comment la séduire ? Étape 2 : comment la tromper ? Étape 3 : comment payer le moins possible de pension alimentaire ? Quelle drôle de vision de l’amour… Et des rapports humains en général…

Je ne peux m’empêcher de penser que tout cela a un vieux relent de code civil napoléonien. Ce bon vieux Napoléon, qui a tant oeuvré pour la gente féminine, en proclamant, entre autre, l’incapacité juridique de la femme mariée. Ah sacré Napopo qui nous a gratifié de l’obligation d’être fidèle entre époux. Mais. Parce qu’il y a un mais. Pas tout à fait au même degré… Ce bon vieux Bonaparte, prévoyait une peine d’emprisonnement allant de trois mois à deux ans de prison pour la femme infidèle alors que ces messieurs pouvaient écoper d’une simple amende et uniquement s’ils étaient pris la quéquette dans la culotte d’une autre au domicile conjugal. Autant dire que ce n’est pas comme ça que Napoléon a renfloué les caisses de l’État.

Je me demande à quand un article sur « les dix fabuleuses façons de trahir votre meilleur ami sans qu’il sache que ça vient de vous » ? Au menu, vous trouverez des astuces pour coucher avec sa femme quand il est en séance de chimio, mais aussi vous saurez tout pour racheter les parts de son entreprise pour un euro symbolique ou encore pour kidnapper son chien adoré en vue d’une demande de rançon… sans qu’il ne vous soupçonne jamais. Cliquez ici, les cinq premiers conseils sont gratuits !

Plus d’un million de vues par mois sur ce site quand même… Mesdames, si votre homme est passé par là, je vous déconseille de sortir par grand vent…

Remarquez que ces histoires de coucheries permettent de vendre du papier. Les gros titres d’une certaine presse féminine du style « comment savoir s’il vous trompe ? » ressurgissent en effet quasiment aussi régulièrement que les scandales de pédophilie au sein de l’Eglise catholique…  « Comment savoir s’il vous trompe » est d’ailleurs la phrase exacte que googelisera la femme du Prince Charmant en arrivant au boulot le lundi matin. Puisque tous les articles florissants à ce sujet sont d’accord pour affirmer que c’est l’angoisse numéro une de toutes les femmes en couple. Ah bon ? La maladie, le chômage, les accidents de la vie, tout ça ne sont visiblement que des broutilles comparé à l’infidélité, qui, elle, est vraiment angoissante pour les femmes. Ah bon. Elle découvrira donc dans les lignes de ces magazines des conseils éclairés du type : s’il rentre avec des traces de rouge à lèvres sur le col de la chemise, une odeur de parfum féminin qui n’est pas le votre et de longs cheveux blonds sur sa veste alors que vous êtes brune : ouvrez l’œil ! Et le bon, rajouterais-je… Elle lira également que si la fréquence de ses séminaires a augmenté, que si son téléphone est toujours planqué et que si elle tombe sur un texto qu’il aurait envoyé à un dénommé Stéphane du style « c’était trop bon de te bouffer la chatte hier soir, on remet ça quand tu veux », là le doute n’est plus permis : il la trompe ! Bravo Sherlock Holmes !

Notez que notre auteur est bien avisé de prévenir ses lecteurs pour qu’ils ne se retrouvent pas dans le pétrin pour avoir trempé leur nouille dans la mauvaise soupe, puisque l’adultère est encore aujourd’hui, en France, la première de cause de divorce. Divorce dont la demande est majoritairement initiée, par les femmes. Soit que les femmes trompent peu. Soit qu’elles le font vraiment discrètement !

One Reply to “TOUT SAVOIR POUR LA TROMPER DISCRÈTEMENT PENDANT QU’ELLE S’OCCUPE DES ENFANTS”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s